La facilitation dans le secteur de l’aménagement urbain et de l’architecture –  Portrait de Marie-Ève Milot

La facilitation dans le secteur de l’aménagement urbain et de l’architecture – Portrait de Marie-Ève Milot

C’est quoi au juste le métier de facilitateur ou de facilitatrice?

La facilitation est, à mon avis, un outil essentiel à la collaboration. J’ai eu la chance de mesurer, à plusieurs reprises, la force de la collaboration pour atteindre les objectifs d’un groupe, innover et faire émerger l’intelligence collective.

Au cours des derniers mois, je suis allée à la rencontre de cinq facilitateur.trice.s avec qui j’ai eu le bonheur de collaborer ou de co-animer dans les dernières années afin d’échanger sur leurs façons de faire, leurs bons coups et leur plus grande fierté!

Aujourd’hui, je vous présente le portrait de Marie-Ève Milot, architecte et coach certifiée, directrice Expérience collaborative, à L’Atelier Urbain. Diplômée en architecture, Marie-Ève a travaillé pendant plus de dix ans sur des projets en architecture pour s’apercevoir qu’il lui manquait un élément important dans son parcours professionnel: l’interaction humaine. Elle a donc décidé d’entreprendre une formation en coaching PNL. Depuis six ans, elle œuvre comme facilitatrice et coach, principalement auprès d’équipes d’architectes et d’urbanistes. J’ai eu le plaisir de rencontrer Marie-Ève alors que j’étais directrice du Centre de formation en développement durable (CFDD). Depuis, nous avons toutes deux choisi de diriger nos cheminements professionnels vers la facilitation et l’entrepreneuriat. C’est une personne très inspirante et authentique que je suis très heureuse d’avoir croisée sur ma route!

****

Quelle est votre définition de la collaboration?

Pour moi la collaboration, c’est plusieurs personnes qui sont performantes dans leur domaine individuellement et qui, en choisissant de combiner leurs forces, parviennent à un résultat qui n’aurait pas été possible d’atteindre si elles n’avaient pas été réunies. La collaboration, c’est le rassemblement de toutes les pièces d’un puzzle pour arriver à dégager quelque chose de plus grand.

Comment vous décririez-vous comme facilitatrice? 

En général, les client.e.s et les personnes avec qui je collabore disent que je suis une personne souriante, rayonnante et très énergique. Je crois que je possède également un bon sens de l’humour, qui me permet d’atténuer les tensions lors de situations plus délicates. Je suis assurément une personne qui écoute beaucoup et j’ai un bon esprit de synthèse. Enfin, pour moi, chaque individu a sa place au sein du groupe et je m’assure de prendre soin de chacun.e pour le bien du collectif.

Qu’aimeriez-vous partager par rapport à votre cheminement professionnel qui vous a conduit vers la facilitation? 

Pour moi, ce sont définitivement des individus et des rencontres qui ont marqué mon parcours professionnel et qui m’ont amenée à découvrir la facilitation.

Tout a commencé le 11 mars 2016 alors que j’étais invitée par monsieur Guy St-Jacques, un client de la firme d’architectes pour laquelle je travaillais à l’époque, à suivre une formation sur le processus de conception intégrée (PCI) et le bâtiment durable offerte au Centre de formation en développement durable. L’objectif était de nous familiariser avec le processus de conception intégrée afin d’optimiser notre façon de travailler et de réaliser de meilleurs projets ensemble.

À ce moment, j’ai eu la chance de rencontrer Jean-Sébastien Bouchard, expert et facilitateur en haute performance du travail collaboratif, qui était l’un des formateurs. D’entrée de jeu, il nous a partagé que le jour où il a découvert la facilitation, ça a changé sa vie! À ce moment, cette affirmation a beaucoup raisonné en moi et j’ai eu le goût de me lancer également dans l’aventure de la facilitation.

Et comme on dit « jamais deux sans trois », j’ai aussi rencontré Louis-Michel Fournier, mon partner in crime et il y a eu un fit! On a commencé à faire des conférences sur le sujet, à travailler ensemble jusqu’à ce que je joigne l’équipe de L’Atelier Urbain où je travaille maintenant avec une superbe équipe sur des mandats très stimulants.

On peut dire que ma vie a changé le 11 mai 2016 !

Selon vous, quelles sont les trois qualités essentielles d’un.e bon.ne facilitateur.trice?

  • La sensibilité est assurément une grande force à avoir pour faire de la facilitation.
  • Une fine observation du non verbal permet également de voir les gestes, de sentir l’énergie du groupe et d’aller au-delà des mots pour prendre le vrai pouls du groupe.
  • L’écoute au sens pur… En réutilisant exactement les mots des gens sans les reformuler, nous avons encore plus d’impact. Si une personne participante a choisi ces mots, c’est qu’ils étaient importants pour elle.

Selon vous, quels sont les principaux « bloquants » à la collaboration?

  • Quand nous avons une préoccupation que nous ne pouvons pas nommer, pour différentes raisons, elle prend alors toute la place et nous empêche d’avancer. C’est d’ailleurs notre rôle de facilitateur.trice de créer l’espace pour que chaque préoccupation puisse être nommée.
  • Le virtuel. Dans les deux dernières années, nous nous sommes adaptés et le virtuel nous a permis de réaliser beaucoup de choses. Toutefois, quand nous faisons face à des situations problématiques ou conflictuelles, pour co-créer, ça marche tellement mieux en présence! 

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui aimerait devenir un facilitateur ou une facilitatrice?

Essaie et c’est en essayant que tu vas apprendre! Tu vas découvrir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Selon moi, tu peux bien lire tous les livres sur le sujet, suivre toutes les formations, ce ne sera jamais aussi riche que de plonger et d’animer des ateliers!

Quel est le projet réalisé en mode collaboratif dont vous êtes le plus fière?

La vision stratégique du cœur identitaire de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro. Nous avons eu la chance de travailler avec cinq personnes du comité de direction de l’arrondissement qui sont humaines, sensibles et prêtes à tout!

À chacune des étapes du processus, du portrait de l’arrondissement en passant par la consultation citoyenne, nous avons travaillé avec les gens et nous les avons invités à dessiner, à organiser, à se projeter… Lignes du temps, affiches, photos et même les fameux blocs LÉGO ont été mis à profit pour élaborer la vision stratégique.

Le résultat de notre travail a été dévoilé sous forme de vidéo où la vision, le projet à mettre en place et les principes directeurs de l’arrondissement ont été présentés.

En fait, c’était comme un laboratoire humain où l’équipe nous a permis de dépasser les limites; elle nous a fait confiance ainsi qu’au processus que nous avons mis en place. Et le résultat est juste complètement WOW!

Quels sont vos trois outils d’animation préférés? 

  • Je pense que je passe 80% de mon temps sur les tableaux collaboratifs Miro. Je suis une grande fan et je fais presque tout sur cette plateforme : animation, présentation, stratégie.
  • Mon intuition. Je le dis souvent à mon équipe : « Si tu sens quelque chose à l’intérieur de toi, fais-le! »
  • L’apprentissage de la programmation neurolinguistique (PNL) m’a aidée à parler peu, à écouter, à poser les bonnes questions, à challenger les formulations comme le fameux « on n’a jamais fait ça! ». La PNL m’a appris la posture de coach et cette posture m’aide à défier les barrières que les gens se mettent. Ce sont d’ailleurs ces barrières qui limitent les possibilités de collaboration. Quand je facilite un atelier, je suis beaucoup plus une coach qu’une architecte.

Où vous voyez-vous dans 5 ans?

Dans 5 ans, je suis définitivement à L’Atelier Urbain. L’équipe et moi travaillons avec nos client.e.s afin de créer et de mettre en place des projets porteurs. Avec eux, nous avons un impact réel pour faire face à la transition écologique en posant des gestes concrets.

Je ne sais pas encore comment nous y arriverons, mais je sais que notre équipe est dans une posture où elle peut agir comme levier. Nous sommes définitivement des agents du changement.

****

Je suis convaincue que vous y arriverez! D’autant plus que cette volonté de faire travailler les gens ensemble sur des projets porteurs à fort impact, nous la partageons!

 

Articles associés

× Envie de discuter de votre projet?