Voici pourquoi toutes les organisations devraient entreprendre une démarche de développement durable en 2021

Voici pourquoi toutes les organisations devraient entreprendre une démarche de développement durable en 2021

« Je n’ai ni les ressources financières ni le temps pour mettre en place une démarche de développement durable dans mon organisation. »

« Ajouter le développement durable à tout ce que je dois déjà gérer, c’est impossible! »

« Ce ne sont pas mes petites actions qui feront une différence. »

 « Je dois prioriser ma stratégie de relance pour faire face à la crise de la COVID-19. »

 « Nous sommes une petite entreprise, nous n’avons pas les ressources pour gérer une telle démarche. »

 N’est-ce pas ce que vous vous dites lorsqu’on vous propose de mettre en place un plan d’action en développement durable (DD)? Vous voulez bien faire votre part, mais il y en a déjà beaucoup sur votre table à dessin.

Et pourtant, dans un récent dossier spécial sur l’altruisme, le journal Les Affaires indiquait que les entrepreneurs qui « accordent une grande attention à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) [1]» n’ont pas été privés d’un rendement intéressant. C’est plutôt tout le contraire!

Intégrer le développement durable et la RSE dans son plan d’action serait donc une pratique gagnante pour les organisations. Pour plusieurs, le développement durable rime la plupart du temps avec écologie et environnement. Or, sa portée va bien au-delà de la dimension environnementale et inclut également les dimensions sociales et économiques. Au Québec, la Loi sur le développement durable[2] définit d’ailleurs le concept comme suit :

« Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement. »

 Voici cinq raisons pour lesquelles vous devriez, en 2021, devenir une organisation responsable et durable.

1️⃣ Pour favoriser l’engagement de vos employés et attirer de nouveaux talents

Des employés heureux et engagés vont assurément contribuer à augmenter votre rendement et à vous démarquer. Peu importe la taille de votre organisation, vous engager formellement dans la voie du développement durable en présentant votre plan d’action à vos parties prenantes (employés, partenaires, investisseurs, fournisseurs, clients, etc.) leur permettra de s’engager à leur tour dans votre démarche. Entreprendre une démarche de développement durable, c’est consulter l’ensemble de ses parties prenantes établir une vision commune et devenir une organisation plus durable et plus responsable. C’est pourquoi il est crucial de comprendre les motivations des membres de votre équipe.

Un employé passionné, qualifié et engagé constitue un capital humain et créatif essentiel, qui cherchera à innover et qui contribuera à rendre vos opérations plus efficientes. J’en ai d’ailleurs discuté encore récemment avec Louis-Michel Fournier, directeur et co-fondateur de L’Atelier urbain. Pour lui, « les entreprises d’aujourd’hui recherchent une main-d’œuvre qualifiée, qui sait faire preuve d’innovation et qui saura faire évoluer leurs produits et services. Par exemple, l’entreprise Ubisoft de Montréal ne s’est pas installée dans un parc industriel ni au centre-ville. Elle a choisi le quartier Mile End au cœur d’un bassin de la creative class[3], car les travailleurs accordent de plus en plus d’importance au live, work and play ».

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre (encore bien réel dans plusieurs secteurs, malgré la pandémie), prendre en considération les besoins de ses employés actuels et futurs est nécessaire. D’ailleurs, « une forte majorité des Québécois âgés entre 18 et 34 ans jugent qu’il est important d’évoluer dans une organisation qui vise d’abord et avant tout à répondre aux besoins de ses membres ou de la communauté (82 %), […] qui améliore la société pour la rendre meilleure (87 %), qui améliore l’environnement et l’écologie (81 %). [4]» Prendre la voie du développement durable est donc assurément un plus pour attirer et retenir les talents.

2️⃣ Pour réduire les coûts de votre chaîne d’approvisionnement 

En questionnant votre chaîne d’approvisionnement pour la rendre plus écoresponsable, vous allez non seulement adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement, mais vous réduirez aussi vos coûts. En entamant une démarche de développement durable, vous serez amenés à dresser un portrait de la situation actuelle afin de voir comment vous pouvez revoir vos processus et adopter de meilleures pratiques, plus durables et plus responsables. Ce faisant, vous pourrez mettre en place de nouveaux mécanismes qui vous permettront de réaliser des économies, en adoptant, par exemple, des principes d’économie circulaire. Par la suite, vous pourrez choisir des fournisseurs et des partenaires qui partageront vos valeurs et qui vous aideront à avoir un réel impact sur l’économie locale.

3️⃣ Pour favoriser l’innovation

En s’engagement dans la voie du développement durable, votre entreprise va revoir ses pratiques et créer de nouveaux processus, de nouvelles façons de faire, qui risquent de stimuler l’innovation. En révisant votre modèle d’affaires pour le rendre plus durable, plus responsable, vous risquez de remettre en question certaines pratiques plus « anciennes ». L’approche du Planet Centric Design, qui nous invite à repenser nos méthodes de travail pour concevoir des produits et des services plus durables en nous appuyant sur la dynamique du design thinking, nous permet de porter un nouveau regard sur nos pratiques. Elle se caractérise par le fait qu’elle place l’intérêt de la planète au cœur du processus. Elle nous force à penser différemment et à nous mettre en action collectivement pour concevoir des modèles économiques plus durables et responsables. En prenant la voie du DD, votre entreprise se démarque et devient leader dans son secteur. Aussi, en devenant plus efficace et efficiente, vous vous assurez de perdurer dans le temps.

4️⃣ Pour répondre aux besoins des clients et investisseurs

Les gens sont de plus en plus soucieux de l’influence de leurs achats sur les autres et sur la planète. Les consommateurs changent, les investisseurs aussi. Comme entreprises, il est important de se « connecter » tant à son environnement interne qu’externe afin de s’aligner avec les normes de l’industrie, mais aussi à la demande des consommateurs.

J’ai interpellé Daniel Riou, fondateur du Défi Entreprises, pour vérifier avec lui comment la crise sanitaire est venue bousculer son offre de services initiale. « Devant une telle situation, nous avons choisi d’innover et de créer un produit pour que les gens puissent poursuivre leur entraînement à la maison. Notre projet d’Altterre est né d’un besoin social, économique et environnemental » indique l’instigateur du projet, qui a choisi de fabriquer du matériel d’entraînement à partir de vieux pneus. Pour Daniel Riou, faire du développement durable, c’est beaucoup plus que réduire ses déchets. Il a vu dans la crise une opportunité de développer une nouvelle offre, durable et responsable. « Pour reprendre les paroles d’un ancien joueur de hockey, Wayne Gretzky, tu rates 100% des lancées que tu ne fais pas. Avec Altterre, nous avons décidé de « lancer » et de prendre un risque, qui s’est avéré payant » ajoute l’homme d’affaires. 

5️⃣ Pour devenir une entreprise résiliente

Tant qu’à revoir votre modèle d’affaires pour faire face à la crise de la COVID-19 aussi bien intégrer la dimension « DD » dans votre stratégie, non? Ce n’est vraiment pas plus de travail! Plusieurs experts et scientifiques s’entendent pour dire que la crise actuelle n’est que la pointe de l’iceberg et que nous aurons, comme citoyens, comme entreprises et société à faire face à d’autres situations critiques dans l’avenir. Dans un article intitulé Success is Good, But Don’t Forget to Embrace Sustainability, l’Australienne Belinda Wade mentionne que le futur sera toujours incertain. Toutefois, devant les effets des changements climatiques combinés à l’augmentation de la population mondiale et à l’urbanisation, les organisations devront sans doute à nouveau faire face à l’inattendu, comme lors la crise actuelle de la COVID-19. Toujours selon cette auteure,

« businesses need to adopt a structured approach to consider what the future may hold by incorporating tools such as scenario planning. Social, environmental and regulatory pressures are combining to influence organizational decision-making. It’s time to recognize that sustainability is not just a pretty facade. When incorporated into strategic planning, sustainability offers potential value for an organization’s competitive future. [5] »

En vous engageant maintenant dans une démarche de développement durable, votre entreprise prend les devants et se positionne comme une organisation résiliente et précurseur, qui se donne une vision à long terme afin de survivre aux prochaines crises : environnementales, économiques ou sociales. Il faut donc voir le développement durable et la responsabilité sociale de l’entreprise comme un investissement à long terme et non comme une dépense.

Vous êtes maintenant convaincu qu’il faut passer à l’action maintenant?

Prenez rendez-vous avec moi pour discuter de vos projets et de vos défis, je pourrai assurément vous guider dans votre processus.

Ou encore, faites partie de la première cohorte Conscience d’affaires de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec dès février 2021 et commencez à élaborer votre plan d’action avec d’autres entreprises dans un esprit de codéveloppement et de cocréation.

 

Marie-Andrée Roy services-conseils fait partie des experts en pratiques d’affaires écoresponsables inscrits au répertoire du Fonds Écoleader. À ce titre, mes services pourraient être financés dans le cadre d’un projet déposé au programme de financement du Fonds Écoleader. 

[1] SCHMOUKER, Olivier, novembre 2020, « Des valeurs qui ont de la valeur », Les Affaires.

[2] GOUVERNEMENT DU QUÉBEC, 2006, Loi sur le développement durable. [En ligne] :  http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cs/d-8.1.1

[3] Richard Florida propose dans sa thèse du développement économique en milieu urbain dite de la « classe créative » une conception innovante de la notion de capital humain en se fondant sur ce qu’il nomme le capital créatif. Richard Florida est urbaniste et professeur à l’Université de Toronto.

[4] SONDAGE LÉGER, 2019. Les valeurs professionnelles des québécois âgés entre 18 et 34 ans en parfaite harmonie avec l’économie sociale. [En ligne] https://chantier.qc.ca/babillard/nouvelles/7611

[5] WADE, Belinda, 2019, Success is Good, But Don’t Forget to Embrace Sustainability. [En ligne]: https://www.entrepreneur.com/article/331743

 

Articles associés

× Envie de discuter de votre projet?